Antou Gueye Samba, responsable APR Ngor-Almadies : « L’opposition, cette coalition hétéroclite est un mort-né… »

La naissance de Mankoo Wattu Sénégal prédisait déjà sa mort prématurée. Selon Antou Gueye Samba, responsable politique dans la commune de Ngor Almadie, Benno Bokk Yakaar n’aura aucun souci à se faire s’il ne s’agit que des membres de l’opposition qui partent ainsi en rangs dispersés. L’ancien dg de l’ASER et Commissaire de régulation au secteur de l’électricité revient ici, dans cette rubrique intitulée ‘’trois questions à…’’, sur la situation de sa localité entre autres sujets …

 

Qui peut bien profiter des divergences notées dans les rangs de l’opposition ?

1/ la coalition Mankoo Wattu Sénégal, comme vous le constatez, vient de voler en éclats. Cela n’est pas du tout une surprise, pour les gens bien avertis, qui dès le début, avaient émis des doutes sur la cohésion d’un tel groupe, hétéroclite, sans programme de campagne, et surtout composé de personnes mues seulement par un seul objectif, faire partir le Président Macky SALL, qui, je le rappelle, a été démocratiquement élu par le peuple sénégalais, à plus de 65% des votants, en 2012, et dont la légitimé ne souffre d’aucun doute. Ces personnes, composées de socialistes, de libéraux, de soi-disant membres de la société civile, ont tous participé à au moins un gouvernement, excepté quelques-unes, se tirant dessus pour occuper la position de tête de liste. Si réellement elles avaient en tête uniquement comme préoccupation le bien être des sénégalais, cette position ne mènerait nullement à cette dislocation en trois coalitions qui se réclament du Mankoo. En réalité, toute cette opposition, sans programme, ne respecte même pas le peuple sénégalais, qui, avec cette nouvelle donne, va comprendre, je l’espère, où se trouve son intérêt.

On soupçonne au président de Benno Bokk Yakaar d’être à l’origine des bisbilles entre ses anciens camarades libéraux et Khalifa Sall. Quelle lecture en faites-vous ?

Qui soupçonne cela ? L’opinion, en général, ou bien ces politiciens de l’opposition ? C’est faire ombrage sur la personnalité du Président de BBY, que je connais très bien. Il n’a pas le temps à cela, lui qui nous apprend chaque jour que Dieu fait, que seul le travail paie. C’est le temps de l’action, pas des palabres inutiles. Comme je viens de vous le dire, il nous suffisait d’observer cette coalition hétéroclite, sans bouger, car c’était déjà un mort-né. Sa naissance prédisait déjà sa mort prématurée, puisque basée sur le mensonge, et le jeu de cache-cache entre les différents responsables. Qu’ils laissent notre Président résoudre les problèmes des sénégalais, comme il le fait si bien depuis son accession à la magistrature suprême en 2012. Quand quelqu’un, en plein jour, vous dit qu’il fait nuit, laissez le parler et continuez à travailler. C’est cela que fait le Président, et les résultats sont bien visibles, et cela dans tous les domaines. Si je devais les énumérer ici, vous me consacreriez toutes les pages de votre journal.

A Ngor, comment avez-vous accueilli l’annonce de l’arrêt des AG d’investiture ?

Dans la Commune de Ngor, nous respectons les orientations et directives du président et du Parti. Vous ne nous avez pas entendu réclamer quoi que ce soit, car nous connaissons bien le Président, et vice versa. Vous avez vu la situation dans les départements, lors du choix des candidats à la candidature, pour les députés. Et le choix du Président, de suspendre les investitures, n’est que la conséquence de ces comportements inadmissibles, de certains militants. Laissons le faire son choix,

et accompagnons celui-ci, en battant campagne en temps utile, et en allant vers des victoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *