Foisonnement des partis politiques au Sénégal, la solution de Me Ousmane Ngom

Le Sénégal fait partie des pays qui ont le plus de partis politiques au monde. Si quelqu’un se sent frustré dans une formation politique, il n’hésite pas à claquer la porte pour aller créer son propre parti qui, le plus souvent ne compte pas plus que les membres de sa famille. Cette situation a eu des répercussions au niveau des élections législatives où nous nous sommes trouvés avec 47 listes de partis et le plus souvent de coalitions de partis.

Chose que les Sénégalais déplorent et dénoncent avec la dernière énergie. Mais, pour y remédier, l’ancien ministre de l’intérieur sous Abdoulaye Wade, Me Ousmane Ngom semble trouver la solution. Le président de Sénégal Ca  Kanam demande, tout simplement, que les partis qui ne pèsent rien politiquement soient dissouts: « Ceux qui ne peuvent pas recueillir des suffrages ou ceux qui ne peuvent pas avoir un député à l’Assemblée Nationale on leur demande de dissoudre leurs partis ou de rejoindre d’autres partis politiques pour former des pôles, ce qui va rationaliser automatiquement l’existence des partis politiques au Sénégal », a indiqué Me Ngom.

Convaincu que sa proposition est la meilleure pour qu’il y ait moins de partis, Me Ousmane Ngom demande aux députés de prendre le problème à bras le corps: « Il faut que nos députés à l’Assemblée Nationale réfléchissent sur des propositions de loi pour la limitation démocratique des partis », a-t-il préconisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *