Kolda : 12 femmes enceintes et 191 nouveau-nés ont perdu la vie en l’espace de 3 mois

Entre juillet et septembre 2017, 191 nouveau-nés et 12 femmes enceintes ont perdu la vie dans la région de Kolda. Une situation alarmante qui, selon certaines informations, est causée par des accouchements qui se font à domicile. 

La mortalité maternelle et infantile reste encore une triste réalité à Kolda. En effet, la santé de la reproduction dans les postes de santé de cette localité est malade, selon les préposés à la santé dans cette localité.

«La poste de santé de Gadapara, est une maternité qui ne répond pas aux normes. Il n’y a même pas de salle de consultation pour la sage-femme, même pas une suite de couche. Il y a un seul lit, et s’il y a deux accouchements on ne pourra pas les gérer, le matériel aussi fait défaut», a listé une source médicale.

A en croire  les autorités médicales de la capitale du Pakao, durant un seul trimestre, 108 femmes ont subis des césariennes. Le taux des accouchements à domicile est de 57% et celui de la planification familiale est en deçà de la moitié nationale.

«Concernant les services d’accouchement, il y a des produits qui doivent être disponibles, au niveau des poste de santé. Il n’y a même pas de chaîne de froid où on peut garder ces produits essentiels », a-t-elle déploré.

Avant d’ajouter : «A Sara Moussa, il n’y a pas de maternité. Les postes de santé ne fonctionnent pas 24/24, les services sont discontinues dans certaines heures de la journée. Les prestataires n’ont pas de logement dans ces services de santé».

En termes d’infrastructures, 248 cases de santé, 58 postes de santé, 4 centres et 1 hôpital, sont décomptés à Kolda. La région ne compte que 71 sages-femmes et un (1) gynécologue.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *