L’amicale du personnel administratif et technique et de service (APATS) de l’Ecole inter-Etats des sciences et médecine vétérinaires (EISMV), marche contre la tuberculose, la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde

L’épidémie de tuberculose est plus grave qu’on ne le croyait. L’Oms a établi que c’est la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde. C’est dans ce sens que l’amicale du personnel administratif et technique et de service (APATS) de l’Ecole inter-Etats des sciences et médecine vétérinaires (EISMV) a organisé, ce  dimanche, en partenariat avec le programme de lutte contre la tuberculose, une randonnée pédestre de sensibilisation.

La tuberculose est la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde : Mettons-y fin’’ est le thème choisi par les organisateurs de la manifestation sportive.

Selon des spécialistes de la tuberculose soulignent : «Il n’y a pas encore de médicaments plus puissant que la riphembicide. Donc, il est important de s’assurer que le malade prenne les Tdo. C’est le moyen d’accompagnement du malade, c’est l’effort du malade. Avec 15 jours de traitement, la bouche du malade ne peut plus contaminer, le patient ne tousse plus. Depuis le Bcg, il n’y a pas de vaccin. Il faut une intensification de la recherche et de l’innovation. Il faut réduire de 75% le nombre de décès par rapport à 2015. Réduire aussi de 95% le taux d’incidence de la tuberculose d’ici 2035».

Interrogé par les journalistes, après la randonnée, le président de l’amicale,  Théophraste LAFIA, souligne que. ’’ On parle – à juste titre – beaucoup du sida, qui tue près de 3 millions de personnes chaque année dans le monde. Mais dans l’ombre du plus médiatique des virus, d’autres fléaux, comme la tuberculose, font également des ravages aux quatre coins de la planète. Nous devons tout faire pour vaincre cette la maladie, qui contamine non seulement les personnes, mais aussi les animaux’’.

En effet, la  tuberculose est la maladie infectieuse la plus meurtrière au  monde. Pour preuve, selon les statistiques de l’OMS, en 2015, avec 10,4 millions de personnes qui ont contracté la maladie,  1,8 million en sont décédées. Plus de 95% des décès sont survenus dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Selon une  récente  cartographie de la prévalence à travers le pays, Dakar est en tête, suivie respectivement de Thiès, Diourbel, Saint louis,  Ziguinchor et Kaolack. En effet, Dakar concentre 45 pour cent de la totalité des cas de tuberculose recensés au niveau national.

SOW Mamadou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *