« Les filles qui portent des pantalons jeans déchirés devraient être violées » Selon cet avocat

La déclaration d’un avocat Égyptien suscite polémique et indignation dans le pays. A en croire ses propos, les femmes qui portent des pantalons jeans déchirés, méritent le viole.

L’Avocat, Nabih Al Wahsh, affirme que si une femme porte de tels pantalons, elle mérite d’être harcelée et agressée sexuellement. Il soutient que, c’est un “devoir national” pour les hommes de violer une telle femme, car pour lui, les femmes devraient apprendre à se respecter pour qu’elles soient respectées en retour.

Selon Afrikmag.com, Nabih Al-Wahsh a fait cette déclaration lors d’une émission portant sur l’incitation à la débauche sur la télévision Satellite AL-Assema. Selon l’avocat, les filles qui portent des jeans déchirés montrant une quelconque partie de leur jambe invitent les hommes à les agresser.

“Les filles doivent se respecter pour que les autres les respectent. Assurer la morale est plus important que protéger les frontières” à t–il déclaré

Une déclaration qui a irrité plus d’uns. Pour Maya Mursi, chef du conseil national pour les droits de la femme, les commentaires de l’avocat étaient  “un appel flagrant” au viol, ce qui est interdit par la constitution Égyptienne.

En ce sens, une plainte a été déposé par le conseil contre Nabih Al-Wahsh au niveau du Conseil suprême. Malgré la plainte, Al-Wahsh campe sur sa position et publie une déclaration sur les réseaux sociaux, où il affirme que même si sa fille s’aventurer à s’engager sur cette mode de pantalons déchirés, elle mériterait le même sort.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *