Macky prend peur et hypothèque les ressources du Sénégal

L’année dernière, les institutions financières internationales s’étaient même inquiétées de l’endettement dans lequel Macky Sall a engagé le Sénégal. Mais lui semble ne pas avoir entendu la Banque mondiale et le Fonds monétaire international.

Car il est décidé d’alourdir la dette, à moins d’un an de la fin de son mandat, qui risque d’être unique. Ce sont 1500 milliards qu’il veut encore ! Ce qui permettrait de bétonner son budget de compagne. Son ministre de l’Intérieur a trahi publiquement leur plan : faire réélire Macky Sall à tout prix et dès le premier tour. Ce qui ne pourra se faire qu’avec la fraude, des achats de consciences ou tout simplement un hold-up électoral. Ce qui exige des milliards.

C’est pour les obtenir que Macky Sall s’était empressé de rallier la Mauritanie pour y signer un accord avec son homologue autour du gaz et du pétrole découverts entre les deux pays. Cet accord lui était nécessaire pour hypothéquer ces deux ressources, quitte à pénaliser les générations actuelles et futures. Macky n’a d’intérêt que pour sa réélection quitte à ce que le Sénégal chavire économiquement après lui.

C’est un instinct de conservation, pour ne pas connaître la prison avec son frère et que lui veulent bien de ses adversaires. Alors plus l’échéance présidentielle se rapprochera, plus les dégâts financiers continueront crescendo. Macky ne compte plus. Il décaisse même pour les lointains foyers de Guet Ardo et Loboudou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *