Pape Diouf, ancien Pdt OM : « vouloir faire porter à Aliou Cissé tous les maux de notre football me parait injuste »

Pape Diouf, l’ancien président de l’Olympique de Marseille a, au CESTI ce mercredi, fait face aux étudiants pour parler du football sénégalais et la participation des «lions» à la prochaine Coupe du Monde Russie 2018.

L’ancien président  de l’Olympique de Marseille, Pape Diouf a animé une conférence de presse au CESTI ce mercredi devant les étudiants. Une conférence qui portait sur le football sénégalais en général. Ainsi, l’ancien agent de joueur avoue être satisfait des résultats obtenus jusqu’ici par Aliou Cissé : « L’équipe du Sénégal sans doute n’est pas la plus jolie à voir jouer mais, c’est celle qui aujourd’hui nous vaut  beaucoup de satisfactions parce qu’elle s’est qualifiée pour la Coupe du Monde sans avoir perdu un seul match officiel».

Pour cela, il comprend difficilement les critiques portées sur le coach Cissé qui selon lui n’est pas le seul à n’avoir pas gagné un trophée : «Aliou Cissé n’est peut-être pas l’homme à abattre puisque depuis 1960, je ne pense pas que le Sénégal ait gagné quoi que ce soit, ni en sélection ni en club. Donc, vouloir lui faire porter tous les maux de notre football me parait injuste. Aliou a le sens du métier, il a mené une carrière de footballeur professionnel très honnête. Il a aussi été de la tirée de 2002 qui reste notre fait d’arme. Alors oui, je pense qu’aujourd’hui, nous pouvons attendre avec quelques impatiences le début de la prochaine Coupe du Monde pour voir ce que seront les prestations de l’équipe du Sénégal ». A indiqué l’ancien journaliste.

Par ailleurs, Pape Diouf s’est aussi exprimé sur les adversaires du Sénégal durant les préparations de la Coupe du Monde : «Moi, je pense simplement que quand on choisit des adversaires qu’on bat dans une phase de préparation, ça peut permettre à l’équipe d’emmagasiner de la confiance et que cette confiance peut trouver un prolongement positif sur le terrain.»

De même poursuit-il : «Prendre des adversaires plus calibrés et perdre ces matchs-là peut simplement faire perdre de la confiance et qu’à l’heure d’entamer la compétition, on ne soit pas dans les meilleures conditions. Je crois que chacun a sa manière de voir, d’analyser les choses. Mais, je ne pense pas comme ceux qui supposent que les adversaires de l’équipe du Sénégal ne sont pas de nature à permettre détalonner convenablement l’équipe », a précisé le natif du Tchad.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *