Bignona…Le village de Mangoulé veut diminuer le taux d’abandon socolaire

Le village de Mangoulé engage la croisade contre la déperdition scolaire. La 12ème édition des 72 heures de ce village qui a démarré ce Mardi marque le point de départ d’une lutte qui vise à préserver les jeunes de toute tentation qui les conduirait hors du chemin de l’école

Les hommes, les femmes, les élèves  et les étudiants du village de Mangoulé veulent désormais s’attaquer à l’abandon scolaire qui fait de la résistance dans ce village de la commune de Tenghori.

Le diagnostic a révélé ce qui est à l’origine de cette déperdition scolaire notamment chez les garçons qui, pour un simple obstacle, tournent le dos aux études parce qu’ils peuvent dès le lendemain être des conducteurs de mototaxi

De pareilles circonstances sont aussi des occasions pour étaler les difficultés que rencontrent les populations et les étudiants de Mangoulé n’ont pas dérogé à la règle. Entre autres difficultés que rencontrent les habitants de ce village, l’absence de mur de clôture du collège, l’eau et l’électricité sont encore un luxe et le poste de santé du village est lui, souffre plus que les malades.

Co-parrain de la 12ème édition des 72 heures de Mangoulé, son village d’origine, Seydou Sané s’est engagé à poursuivre le combat à côté de toutes les forces vives du village pour assurer un avenir radieux aux jeunes et améliorer les conditions d’études et de vie dans l’un des plus gros villages du département de Bignona

Le combat est alors engagé pour éradiquer le phénomène de l’abandon scolaire et la lutte va également se poursuivre pour que les élèves et leurs parents soient dans d’excellentes conditions d’étude et de vie. Deux fils du village ont été choisis comme parrain de cette 12èmeédition, il s’agit du député Moussa Sané et l’inspecteur Seydou Sané 1er adjoint au Maire de Ziguinchor.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *