Le CACSUP lance son nouveau projet à Dakar dénommé « La Maison des Citoyens du Monde »

Le CACSUP et ses partenaires ont procédé ce vendredi 30 mars au lancement de leur tout nouveau projet de construction d’une Cité Internationale Universitaire qui sera baptisé «La Maison des Citoyens du Monde». Ladite cérémonie qui commémorait le 50Ièmeanniversaire des étudiants bénévoles s’est tenue dans la salle visioconférence de L’UCAD2, sous le haut parrainage de monsieur Mohamed Hmidouche,  président d’honneur du CACSUP, ladite rencontre a été  présidée par le représentant du ministre de l’enseignement supérieur.

Créé en 1998 au Congo Brazzaville, pour contribuer au développement et au renforcementde capacité, mais aussi au leadership des étudiants Africains afin  qu’ils puissent être opérationnels sur marché de l’emploi, le CACSUP  évolue dans trois domaines à savoir : La santé, l’éducation et l’environnement.

Compte tenu des multiples préoccupations que connait le continent dans ces domaines, le CACSUP  s’active autour d’une politique de renforcement des  capacités en ressources humaines de qualité  au profit de tous nos pays dont l’objectif est d’améliorer la vie estudiantine et citoyenne. Et selon le président du CACSUP « Nous avons identifié des partenaires qui sont prêt à accompagner M. HMidouche et le CACSUP dans son financement, et ce projet a eu l’accord du ministère de l’enseignement supérieur, d’abord nous voulons concevoir avec un cabinet surtout avec les architectes Sénégalais, parce que tout doit se concevoir avec l’expertise locale.

C’est pourquoi dans un premier temps nous voulons signer une convention avec l’Etat pour qu’il nous délivre 10 hectares, et sur ces 10 hectares nous avons pensé à deux campus- un campus pédagogique et un campus ludique » a fait savoir M. Ibrahim Eloi SARR, avant d’ajouter « Cette cité permettra au-delà des logements voir dans quel état on peut mettre les étudiants dans les meilleures conditions, mais aussi ce qui est important, c’est la philosophie de cette cité internationale permettra de faire loger des étudiants qui ont les moyens et d’autres qui n’ont pas les moyens cet aspect nous parait important.

Les bailleurs de fonds sont trouvés, des partenaires commencent à s’activer pour mettre leurs moyens, ce que nous demandons aujourd’hui, c’est de signer cette convention avec le ministère qui nous permettra d’avoir ces 10 hectares et voir aussi dans mesure on peut étendre ce projet dans la sous-région parce que ce qui marche au Sénégal peut marcher en Guinée Bissau, en Mauritanie et au Mali, voici ce qui a été l’objet de ce projet »

Le président d’honneur du CACSUP après avoir magnifié cette initiative du, Mohamed HMIDOUCHE a rappelé que certes « l’Etat fait des efforts énormes dans le cadre de l’éducation mais cela ne suffit pas, il faut l’accompagner », et selon lui avec cette synergie d’action de l’ensemble des acteurs qui ont pris part à l’élaboration de ce projet, « aujourd’hui l’heure est venu pour passer l’action »

Le représentant du ministre de l’enseignement supérieur, MOUSTAPHA SOW a réitéré de l’engagement  et le soutien de l’état dans la réalisation de ce projet capital qui viendra appuyer les efforts de l’Etat dans le domaine de l’éducation et de la citoyenneté car si « la nature ébauche les hommes, c’est l’éducation qui les achèves »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *