Adresse À La Nation : Macky Continue Son « Niangal »

14 minutes ! C’est tout le temps qu’a duré le discours à la Nation du président Macky SALL à la veille du défilé du 4 avril.

Laconique et avare en mots, le chef de l’Etat a occulté l’essentiel des questions autour desquelles il était attendu. Il a exhorté les enseignants à reprendre les cours, déploré les nombreux cas de meurtres. Mais le président SALL a surtout parlé de sécurité. Se fondant sur les rapts et assassinats d’enfants, il a annoncé de nombreuses mesures dont la création de 16 commissariats de police et d’une trentaine de brigades de gendarmerie dans différentes localités du pays. Avec l’installation d’un système de vidéosurveillance dans la banlieue.

Seulement, si Macky SALL a évité, pour une fois, de parler de ses réalisations, il n’a pas non plus fait cas de ces questions qui agitent le landerneau politique sénégalais. L’indépendance de la Justice exacerbée par la démission du magistrat DEME, passée sous silence peut se comprendre. Mais que dire de la modification de la Constitution avec l’instauration du système de parrainage qui chauffe les esprits et tend les nerfs ? Pour une question de cette importance, Macky SALL n’en a pas dit un seul mot.

Pourtant, avant son discours, El Hadji KASSE disait à l’APS : « Son discours est adressé aux Sénégalais sans exception. Il parlera en tant que chef d’Etat, en dehors des contingences partisanes. Il va s’adresser à la nation sénégalaise, une et indivisible. Le discours à la nation, dans son principe, exalte les valeurs d’unité nationale, les principes de solidarité nationale, et décrit une vision dans le long terme, pour le devenir de la Nation sénégalaise ».

Visiblement, El Hadji KASSE n’a pas été dans les secrets de la rédaction dudit discours. Macky SALL a plus rendu hommage aux forces de sécurité dont il entend renforcer les moyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *