En Afrique de l’ouest et du centre au moins 28millions d’enfants de moins de 5ans souffrant de malnutrition chronique et 6millions affectés par la malnutrition aiguë.

Le Sénégal a abrité durant trois(3) jours, un atelier de renforcement de la société civile Scaling Up Nutrition (SUN), avec comme thème : Plaidoyer budgétaire et contrôle citoyen pour la redevabilité des gouvernements en matière de nutrition, organisé par l’Action Contre la Faim. seize pays venus des quatre coins de l’Afrique, ont participé à cet conclave de formation.

Atidegla Aurelien, président Alliance de la société civile pour l’intensification de la nutrition au Bénin (ASCINB), a fait savoir à l’assistance, ce jeudi à Dakar, lors de la clôture.  » La formation était très riche », selon, M.Aurélien, « au delà des atteintes, on a capitalisé pas mal de choses qu’on ignoré sur le budget et de ce qui est favorable à la nutrition. Ceux que nous avons apprit à Dakar, on va valoriser les acquis dans nos organisations respectives. Nous partons renforcés par des ressources documentaires  »

D’après un document remis aux journalistes, la malnutrition est un problème de santé mondiale . L’ Afrique paie malheureusement le plus grand tribu avec en Afrique de l’ouest et du centre au moins 28millions d’enfants de moins de 5ans souffrant de malnutrition chronique et 6millions affectés par la malnutrition aiguë.

Venu présider la cérémonie de clôture, le représentant régional de l’organisation humanitaire Action contre la Faim, Mamadou Diop a souligné dans son discours qu' »au regard des enjeux pour la nutrition , nous avons plus d’intérêt à continuer de perpétuer ce type d’actions en faveur des sociétés civiles, et partant de la nutrition dans les pays respectifs. La malnutrition est une problématique cruciale en Afrique, les faits et les chiffres parlant d’eux mêmes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *