Grève enseignant: L’État procède à des ponctions sur les salaires…

Les enseignants grévistes ont subi des prélèvements sur leur salaire du mois dernier. En effet, l’Etat a procédé ces ponctions pour dissuader les frondeurs.

A titre illustratif, le journal cite l’exemple du lycée de Karang, où tous les professeurs grévistes ont subi le même sort. Mais, ceux dont les sanctions ont été plus sévères sont les sieurs Ousmane Ndiaye, coordonnateur du Cusems et son collègue Mouhamed Chafiou Mourtadia Dièye du Cusems, renseigne notre source.

Ce dernier devra bien se serrer la ceinture pour vivre avec le peu d’argent qui lui reste. Il a perçu moins de 40000 FCFA, dit-il. Les enseignants défalqués sont accusés par les autorités académiques d’avoir manipulé les élèves dudit établissement. Leur collègue du Saems s’est retrouvé avec seulement 9000 FCFA dans son compte,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *