L’opposition veut créer un 23 juin bis, le régime ignore les signaux

Il n’est pas exagéré de dire que l’atmosphère qui règne dans le pays à quelques mois de la Présidentielle est délétère.

La classe politique n’arrive pas à s’entendre sur les questions essentielles notamment sur le processus électoral. Il n’y a pas vraiment de concertations sérieuses puisque la majorité de l’opposition a boycotté les discussions avec le pouvoir.

Du coup, les décisions prises avec l’autre frange de l’opposition sont considérées comme nulles par l’autre partie. Toutefois, s’il y a un point sur lequel l’opposition est en parfait accord, c’est sur la question du parrainage.

En effet, même les partis qui avaient accepté au départ de répondre au dialogue n’en veulent pas. Un à un, ils ont préféré quitter la table des négociations. Vont-ils rejoindre les boycotteurs ? Tout porte à  le croire. En tout cas, des manœuvres sont en train d’être opérées pour créer un front de l’opposition contre ledit parrainage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *