Parrainage: Vote imminent du projet par les parlementaires: Le Collectif ‘’Oui pour le Parrainage’’ soutient le projet de loi

« Le parrainage est actuellement la seule alternative qui pourrait nous épargner des turbulences liées à une ruée inexplicable de candidats vers la présidentielle de février 2019 », tel est le prétexte brandi par les initiateurs du Collectif ‘’Oui pour le parrainage’’ qui a été mis, ce week-end, sur les fonts baptismaux pour barrer la route aux candidatures fantaisistes. Pour Ousmane Faye, Coordonnateur provisoire du Collectif, « il ne s’agit pas pour nous, d’être nihiliste ou de penser que tout ce qui vient du pouvoir, cache des pièges ou des non-dits ».

Les élections législatives dernières avaient mis en compétition 47 partis et coalitions de partis. « Ce qui avait sensiblement déteint, de façon négative, sur l’organisation des élections. Au-delà du coût, il se pose une question de responsabilité, d’opportunité et de sérieux Devrions-nous continuer à subir ce poids qui, à la longue, tue la démocratie, lasse les sénégalais et jette le discrédit sur tous les scrutins ? », se posent les initiateurs du collectif.

En conférence de presse pour le lancement de ce mouvement, les camarades d’Ousmane Faye déclarent : « il fallait trouver une solution, et vivement que la loi sur le parrainage arrive au bon moment. Et d’ailleurs, ce système de parrainage qu’on veut mettre en place, n’est guère une nouveauté, puisqu’il existait déjà pour les candidatures indépendantes.

Le code électoral actuel a prévu un système de parrainage qui est entré en vigueur et il est maintenant appliqué. Il est plus simple et plus démocratique pour éviter les candidatures fantaisistes ».

En comparant ce système de parrainage à celui de la France, le collectif mis en place pour accompagner le projet de loi soutient, face aux journalistes, qu’ici, « il s’agira pour tous les candidats de recueillir les signatures d’environ 65 000 personnes provenant obligatoirement de sept régions. C’est ce que l’on appelle un parrainage citoyen pour un objectif bien déterminé. Oui donc à la réduction des candidatures fantaisistes, peu crédibles qui coûtent cher aux contribuables ».

Mieux, Ousmane Faye et ses camarades appellent les opposants au parrainage à plus de retenue, d’être plus raisonnables, mais surtout, de ne pas rater le train de l’histoire. « Nous lançons solennellement un appel à tous les compatriotes à entendre cette voix de la raison et surtout à ne pas céder à la manipulation manifeste. Des actions seront menées pour apporter la bonne information à tous les citoyens.

Nous irons vers les leaders d’opinion, les différents chefs de confrérie seront sensibilisés, dès conférences publiques seront organisées et un grand rassemblement, le jour du vote de cette loi par l’assemblée nationale, sera sans nul doute le point d’orgue de notre combat. Une fois la loi votée, la mission de notre Collectif prendra fin », planifient les membres du collectif.

Youssouf NDIONGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *