Les journalistes et directeurs du journal Frontpage Africa ont tous été arrêtés.

Au Libéria, plusieurs journalistes et membre de la direction du journal Frontpage Africa ont en effet été arrêtés par les forces de l’ordre avant d’être détenus durant de nombreuses heures au tribunal civil de Monrovia. Une plainte au civil a également été déposée pour 1 million de dollars, a faute notamment à la publication de documents concernant le gouvernement, documents qualifiés de « faux » par le pouvoir en place.

Face à cette atteinte à la liberté de la presse, les représentants du journal ont exprimé leur plus vifs regrets et exhortent le gouvernement à ne plus remettre en cause le journalisme et surtout, leur journalisme d’investigation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *