Présidentielles 2019 : L’offre de Gakou pour convaincre les Sénégalais

Le leader du Grand Parti Malick Gakou a livré les grandes lignes de son Programme alternative Suxxali Senegaal, ce mercredi après midi à Dakar et annoncé sa candidature officielle à l’élection présidentielle de 2019.

Suppression des agences et institutions budgétivores
Le futur candidat aux élections présidentielles de 2019, Malick Gakou a dans son programme élaboré d’autres stratégies dans le but d’alléger la souffrance des sénégalais. Sur ce, il a prévu de supprimer des institutions et des agences budgétivores.

Dans sa logique de s’appuyer sur les conclusions des assises nationales de 2011, il faut s’attendre à la disparition de pas mal d’institutions, même s’il ne dit pas que les intuitions comme de le Haut Conseil des Collectivités Local (HCCT), Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) en passant par le Conseil National de dialogue des Territoires (CNDT), sont considérés tous par l’opposition comme des « gouffres à milliards ».

Suppressions des Bourses de sécurité Familiales et de la CMU

Le secrétaire général du Grand Parti fera aussi table rase sur toutes les directions nationales jugées budgétivores. Par ailleurs dans sa politique de développement, Malick Gakou va miser sur l’agriculture avec une nouvelle vision qui favorise les paysans. La relance industrielle ne sera pas en reste dans le programme.

Autres points qui vont être radiés, c’est les bourses familiales et la Couverture de Maladie Universel (CMU). Pour une alternative après la suppression de ces institutions, Gakou y a déjà pensé avec un pacte social entre l’Etat et le citoyen.

Reforme Fiscal Audacieuse

Néanmoins des reformes sont obligatoire, a annoncé le candidat de Grand parti. Ainsi, le programme alternatif Suxxali Sénégaal (Pass) va tirer l’essentiel des ressources financières nécessaires à sa mise en œuvre, sur les retombées du train de vie de l’Etat. L’autre schéma développé par le candidat du Grand parti pour supporter les coûts de financement de son propre programme, c’est une reforme fiscal, qui sera « une reforme audacieuse », prévient le leader du Grand Parti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *