Edward Snowden : Facebook est une société de surveillance déguisée en réseau social

Le dénonciateur de la NSA et ancien employé de la CIA Edward Snowden a critiqué Facebook dans un tweet samedi suite à la suspension de Strategic Communication Laboratories (SCL) et de sa société d’analyse de données politiques, Cambridge Analytica, à propos de ce que Facebook dit être une utilisation plus importante des données collectées.

En résumé, en 2015, Cambridge Analytica a acheté des données à un professeur de psychologie de l’Université de Cambridge, le Dr Aleksandr Kogan, qui avait développé une application appelée “thisisyourdigitallife” (voici votre vie numérique) qui a aspiré des tonnes d’informations sur les utilisateurs et leurs contacts. Après avoir fait promettre à Kogan et Cambridge Analytica de supprimer les données recueillies par l’application, Facebook a reçu des rapports (de sources qu’ils n’identifieraient pas) qui affirmaient que toutes les données n’avaient pas été supprimées ; ce qui a conduit le géant des médias sociaux à supprimer les comptes de Cambridge Analytica et de la société mère SCL.

“En transmettant des informations à un tiers, y compris SCL/Cambridge Analytica et Christopher Wylie d’Eunoia Technologies, il a violé notre politique de plate-forme. Lorsque nous avons appris cette violation en 2015, nous avons retiré son application de Facebook et exigé des certifications de Kogan et de toutes les parties auxquelles il avait fourni des données que l’information avait été détruite. Cambridge Analytica, Kogan et Wylie nous ont tous certifié avoir détruit les données.” – Facebook

Il est à noter que Cambridge Analytica a travaillé pour Ted Cruz et Ben Carson lors de l’élection de 2016 avant de passer un contrat avec la campagne Trump. Cruz a cessé d’utiliser CA après que leur modélisation des données n’a pas réussi à identifier les partisans probables.

Cambridge Analytica a nié avec véhémence tout acte répréhensible dans une déclaration.

En réponse à l’interdiction, Edward Snowden a lancé deux tweets le samedi pour critiquer Facebook, et a prétendu que les entreprises de médias sociaux étaient simplement des “entreprises de surveillance” qui se sont engagées dans une “tromperie réussie” en se rebaptisant elles-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *