Macky, prêt à tout pour un 2nd mandat, lâche Barth et s’agrippe sur Assane Diouf

Assane Diouf ne pourra retrouver la liberté que bien après la Présidentielle de février prochain. L’activiste a été emprisonné sans qu’une plainte ne soit déposée par qui que ce soit contre lui. Ses agresseurs ne sont pas inquiétés, malgré d’être connus et des éléments de leur culpabilité disponibles.

Assane Diouf est une victime, contre laquelle on continue de chercher des preuves. Ses « vidéos incendiaires » seront repassées au peigne fin, parce que Macky ne veut pas qu’il ajoute à la clameur de désapprobation de ses agissements et ceux de sa « dynastie Faye Sall ».

C’est pourquoi la Justice sénégalaise va davantage fonctionner à deux vitesses et l’innocent Assane subir l’injustice de Macky. Car n’ayant pas de soutien, puisque Barthélemy Dias qui a fait pire sera libre le 17 avril pour ne pas en rajouter à la tension politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *