AFFAIRE FALLOU SENE : MAKHTAR DIOP ANALYSE LA FURIE DES ETUDIANTS « Je soupçonne l’opposition, notamment Gakou, Wade et Idy d’être derrière ces jeunes »

L’affaire de l’étudiant tué à Saint-Louis par les forces de l’ordre se joue désormais sur le champ politique. A en croire Makhtar Diop, coordonnateur de la Convergence des jeunes Mackystes (Cojem) et non moins membre du Haut Conseil des Collectivités Territoriales, « l’opposition a infiltré le mouvement estudiantin.

Pis encore, nous disposons des informations qu’elle cherche à le densifier avec des moyens financiers, mais, c’est à leur risque et péril ».
« Ce qui s’est passé est absolument déplorable. J’invite les étudiants à accepter le décret divin et à savoir qu’aucun chef d’État ne souhaiterait voir un étudiant perdre sa vie dans des circonstances pareilles. Je les invite à ne laisser personne profiter de leur situation malheureuse pour assouvir des appétits politiques.

Qu’ils n’acceptent pas d’être manipulés.par certains leaders de l’opposition tels que Malick Gakou, Idrissa Seck, Wade, qui ont automatiquement sauté sur l’occasion pour attaquer le Président Macky Sall », a ainsi fustigé Makhtar Diop, en marge de l’activité initiée, ce jeudi, par le Hcct, à la Maison de la Presse. Selon le leader de la Cojem, « nous soupçonnons l’opposition d’avoir infiltré le mouvement étudiant, de l’endurcir et de pousser ces jeunes étudiants qui, sous l’emprise de la colère, multiplient les mouvements d’humeur et procèdent ainsi au saccage des biens publics.

Mais dès lors que cette opposition cherche à profiter de la situation pour créer des casses dans ce pays, alors là, nous invitons l’Etat à prendre toutes ses responsabilités pour mettre fin à ce cinéma qui commence à durer et à peser sur la conscience des sénégalais. Personnellement, j’estime que ce qui se passe actuellement ne saurait être le seul fait des étudiants ».

Tout en regrettant le scandale qui s’est produit au niveau de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, Makhtar Diop rappelle pourtant que c’est sous Macky Sall que l’enseignement supérieur a commencé à noter des performances, tant sur le plan des infrastructures que sur la qualité de l’enseignement. « Le président Macky a révolutionné l’enseignement supérieur. Il a augmenté le nombre d’étudiants bénéficiaires de bourses et a considérablement amélioré leurs conditions de vie. Déjà, il est en train de construire des universités à Diamniadio et à Kaolack.

Cela prouve qu’il a la ferme volonté de changer positivement le visage de l’enseignement supérieur. Et donc les agissements de l’opposition sont voués à la perte. Mais je prends à témoin l’opinion sénégalaise que dans leurs agissements, chacun récoltera ce qu’il aura semé », avertit le leader de la Cojem.

Youssouf NDIONGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *