L’initiative « FAC » : « Macky SALL prend le contre-pied de son maître colonisateur et couvre à nouveau le Sénégal du manteau du ridicule »

Dans un communiqué rendu public, l’initiative « Fippu-Alternative citoyenne » est revenu sur, ce qu’elle appelle « les errements du président de la République ». Dans ce document, cette structure regrette le fait le chef de l’Etat a, à nouveau, couvert le Sénégal du manteau du ridicule

L’initiative « Fippu alternative citoyenne »a constaté avec consternation, ces derniers jours, des déclarations et actes du président de la République qui constituent de véritables errements.

En effet, le président Macky Sall a cru devoir s’illustrer à nouveau, de la plus malencontreuse manière et en deux occasions, d’une part, en s’en prenant aux conclusions des Assises nationales qu’il juge dépassées et, d’autre part, par une sortie, dont lui seul a le secret, sur les vertus de la colonisation.
Il a, encore une fois et comme souvent, tort de vouloir se prendre pour ce qu’il n’est pas. Au nom de quoi, si ce n’est pour arborer le « wakh wakhet » dont il est désormais coutumier, Macky Sall s’autoriserait-il, de manière péremptoire, à décréter que les conclusions des Assises sont dépassées et doivent être considérées comme telles ? Lui qui n’a pas participé aux travaux et qui ne semblait y avoir adhéré, sur le tard, que par pur opportunisme en apposant, sans y croire, sa signature sur la Charte de gouvernance démocratique de ces Assises ; lui qui n’a jamais cherché à éprouver par expérimentation tout ou partie des conclusions et qui n’a jamais cru, un seul instant, que la formidable espérance née de ces Assises était le socle fondateur, non seulement d’une nouvelle alliance républicaine, mais aussi et surtout la garantie d’un Sénégal Nouveau.

Les Assises, dans leur lettre pour une grande part et surtout dans leur esprit, sont devenues le patrimoine le mieux partagé de tous les patriotes et progressistes de ce pays et demeurent à cet effet le référentiel à partir duquel l’alternative en construction s’est mise en mouvement pour enterrer ce régime moribond et promouvoir les réformes qui s’imposeront, à l’évidence, après le 24 février 2019 pour le bien-être des Sénégalaises et Sénégalais.
Sur le même registre, le président Macky Sall, adepte du mélange des genres, a cru devoir, en convoquant l’histoire de la colonisation et en nous en vantant les bienfaits, prendre le contrepied de son maître colonisateur qui avouait à Alger, il n’y a pays si longtemps, que la « colonisation est un crime contre l’humanité ». Les médias du monde entier se sont fait l’écho de cette bévue présidentielle, qui a couvert à nouveau le Sénégal du manteau du ridicule. Les standards et référentiels, avec Macky, sont devenus tellement bas et minables que même des desserts et autres sucreries sont devenus des signes « d’amitié » dans le contexte de la colonisation.

Enfin, c’est dans le contexte actuel très tendu, marqué par la crise profonde que traversent les secteurs de la santé et de l’éducation, notamment le climat délétère engendré par la mort de l’étudiant Fallou Sène, quelle que soit la prise de conscience apparente et tardive par l’Etat des conditions de vie des étudiants, ainsi que par la morosité découlant des méfaits de notre économie, que Macky Sall trouve l’envie et le temps d’aller « dormir » en Russie. Il envisagerait d’y séjourner pendant une douzaine de jours, le temps des tours préliminaires de la coupe du monde de foot-ball, comme s’il s’agissait là du délai suffisant pour raccompagner au bercail notre « Onze national » !…
« FIPPU – Alternative citoyenne » condamne fermement ces sorties malheureuses du président Macky Sall, ainsi que sa désinvolture vacancière et appelle le pays tout entier à rester debout pour la défense, non seulement des conclusions des Assises Nationales et des recommandations de la CNRI, mais aussi de la fiabilité et de la transparence du processus électoral.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *