« Seul 0,38% du PIB est consacré aux taxes foncières »Expert

Plus de 60 délégués de 20 pays sont en conclave à Dakar (Sénégal) et ceci pour trois jours. Ouvert ce lundi, la première Conférence Annuelle de l’Initiative pour la taxe foncière en Afrique (APTI), coparrainée par la Direction Générale des Impôts et Domaines du Sénégal (DGID) sous le thème « Stimuler des systèmes de fiscalité foncière plus efficaces en Afrique ».

L’objectif est d’améliorer les politiques des impôts fonciers et de pourvoir à leur mise en œuvre en Afrique en mettant en place d’un réseau composé de praticiens, de décideurs et de chercheurs qui bénéficient de toutes les ressources nécessaires.

Bien que l’imposition foncière soit largement reconnue comme l’une des meilleures formes de fiscalité assurant l’équité, la croissance économique et un financement stable aux collectivités locales, elle est sous-utilisée en Afrique. Dans ce contexte, et avec le financement de la Fondation Bill et Melinda Gates, l’ICTD a mis en place l’Initiative pour la taxe foncière en Afriqupratiques.

APTI vise à améliorer les politiques gouvernementales et les cadres d’application de l’impôt foncier en Afrique par l’établissement d’un réseau de praticiens, de décideurs politiques et de chercheurs disposant de ressources suffisantes pour soutenir et apprendre entre eux ; et en produisant et en diffusant des recherches rigoureuses pour informer les politiques et les pratiques.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *