Droits diffusion Mondial TFM-RTS : le dossier atterrit à la table de la FIFA

Malgré l’intervention du Premier ministre, Mahammad Dionne, qui avait convoqué les parties pour siffler la fin du match, la Rts et le Groupe futurs médias (Gfm) jouent les prolongations au sujet de la diffusion de la Coupe du monde-2018. La chaîne publique a certes levé le pied un temps, en retirant sa plainte contre X à la Dic, conformément à la directive du chef du gouvernement, mais c’était pour ensuite appuyer à nouveau sur l’accélérateur.

La Rts a posé deux actes forts. Elle a menacé de plainte Econet, la société sud-africaine détentrice des droits du Mondial, lui reprochant d’avoir manqué à l’accord de sous-licence qui les lie. Et parallèlement, elle a saisi la Fifa à ce propos. « La Rts dont je suis le conseil est au regret de vous adresser la présente correspondance dont l’objet est de porter à votre connaissance des pratiques peu orthodoxes et se trouvant à la limite de l’escroquerie dont elle a été victime de la part de la société Econet », alerte l’avocat de la chaîne publique, Me Alassane Cissé, dans une lettre consultée par Seneweb.

La Plainte auprès de la Fifa
Me Cissé de détailler : « La société Econet a signé avec la Rts un contrat de cession en sous-licence des droits précités en y insérant une clause de non-exclusivité, tout en garantissant à ma cliente (…) que les droits ainsi cédés n’ont été concédés à aucun autre organe de télévision sur le territoire du Sénégal et surtout pas à la télévision Tfm appartenant au groupe de presses Gfm. »
L’avocat ajoutera que « c’est avec surprise et beaucoup de désagréments que la Rts a constaté qu’en dépit de l’assurance ainsi donnée, la télévision Tfm, après avoir mené une campagne intense de publicité annonçant qu’elle allait diffuser les matches de la Coupe du monde Fifa 2018, est passée à l’action depuis le début de la compétition ».

Cette initiative de la Rts commence à payer. Nos sources renseignent que l’instance dirigeante du football mondial, par la voix de son directeur commercial, Philippe Le Floc’h, a répondu au courrier de la Rts en disant : « Nous avons soulevé toutes vos inquiétudes avec Econet Media Limited, un licencié de la FTA nommé par la FIFA, et lui avons demandé de s’assurer que chacun de leurs sous-licenciés respecte pleinement leurs restrictions contractuelles respectives. Nous surveillons de près la situation. »
Le Floc’h a ajouté : « Nous comprenons que le problème est en train d’être résolu sur le terrain pour s’assurer que les matches de la Coupe du monde de la Fifa 2018 ne sont mis à disposition que par les diffuseurs autorisés. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *