Le règne des anti-modèles symbolisés par certains griots

Au Sénégal, nous avons une collection de communicateurs traditionnels spécialistes en laudateur. Je n’ose pas les citer mais ils se reconnaîtront. On les retrouve quasiment partout dans toutes les chaines de télévisions et de radios du pays. Il y a bien plus d’ennemis des contre-valeurs que de défenseurs. Et ces derniers sont bien timides face aux grands lobbies anti-valeurs constitués entre autres par certains animateurs, journalistes, avec la complice notamment des patrons de presse.

Il ne se passe pas un jour à la télé ou à la radio sans quelqu’un se réclamant communicateur traditionnel se permette d’insulter l’intelligence des sénégalais avec des discours hypocrites qui changent en fonction de l’équipe gouvernementale en place. Le pire c’est de voir des têtes qui ont cheminé avec Diouf, Wade, Idrissa Seck et aujourd’hui, ces laudateurs communicateurs traditionnels, se sont tous rués vers le « Macky » avec la simple volonté de se remplir les poches. Je pense que le Président est bien informé et sait pertinemment ce qui anime ces voyageurs vautours.

Autant s’enrichir silencieusement que de polluer nos télévisions et radios, par des discours frôlant dés fois le dépit. Certains ne savent même pas qu’ils font pitié mais par contre d’autres n’en ont rien à cirer puisque dépourvus de toute dignité, de vrais dinosaures. Ils donnent une mauvaise image   à nos enfants, petits frères, petites soeurs, etc.

Ils sont en train de léguer des comportements ou habitudes pas du tout catholiques à la jeunesse de ce pays. Faire le culte de la personne est devenu leur religion à tel point qu’aujourd’hui la voie royale tracée par ces anti-modèles, pour ceux qui cherchent la facilité, c’est de chanter les louanges des « personnalités », politiciens ou hommes d’affaires. Où est le Ngor dans ce pays ?

Rares sont les communicateurs traditionnels qui ont gardé leur dignité dans ce pays.

Tout ce beau monde, qui parle au nom du « peuple » ou encore de « l’intérêt général », ferait mieux de parler au nom de l’argent et cesser d’usurper le rôle de porte-parole des populations.

Au lieu de chercher à renforcer l’unité de la société, vous jouez les sales rôles en attaquant d’honnêtes citoyens simplement pour les bons yeux de vos bienfaiteurs.

« Sonal nguéne niou torop, amal nguéne niou akeu, fou toye rék, nguéne nafa dramé »,  GUEUM GUEUM  NADA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *