Le Grand parti a fêté ses trois ans d’existence ce vendredi 17 Août

Le Grand parti a célébré ses 3 ans ce vendredi 17 Août 2018 au niveau de son siège à Yoff. Beaucoup de militants étaient présents cet après-midi pour marquer les trois années d’existence du parti. A noter que cet anniversaire a vu la participation de toutes les conventions telles que: la convention des jeunes, celle de la jeunesse féminine, celle des cadres ainsi que celle des commerçants.

La responsable des femmes cadres Mme Mata Sy Diallo a pris la parole à la place de Malick Gackou qui n’a pas pu assister à la manifestation à cause du décès de son gendre. Ainsi Mme Mata Sy Diallo a remercié tous les cadres et a également magnifié leur présence. Elle n’a pas manqué de souligner l’importance de la date du 17 Août. « Ce 17 Août affecte beaucoup la vie de Malick Gackou car cela coincide avec le décès de sa maman qui est rappelée à Dieu un certain 17 Août , mais aussi la date de la naissance du leader en question. C’est ainsi que Malick Gackou a choisi le 17 Août comme date de la naissance de son parti politique », a-t-elle laissé entendre.

Par ailleurs, le coordonateur du parti qui a pris la parole à son tour n’a pas lésiné sur les mots pour montrer l’importance de la journée. Pape Sow puisqu’il s’agit de lui a retracé très clairement les 3 ans du parti en passant par la démission de Malick Gackou du gouvernement le 13 Février 2013 jusqu’en l’obtention du récépissé du GP le 17 Août 2015. A l’en croire, Malick Gackou et le 12 frondeurs exclus de l’AFP ont procédé à la vente des cartes, à l’inauguration du siège de Yoff(Dakar) et des autres sièges dans des régions comme Kaolack, Kaffrine et entre autres.Il n’a pas oublié de signaler la participation du Grand Parti en 2016 au référendum et aussi aux élections législatives avec l’obtention de deux députés.
Pour conclure, Pape Sow a fait savoir à l’assistance que l’objectif des cadres ainsi que tous les autres militants est de porter à travers une coalition arc en ciel, le Président Malick Gackou à la tête de la magistrature supprême au soir du 24 février 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *