GANUK Achoura: Lamp Fall TV célèbre le 1er bébé de l’an musulman

À l’image de la célébration du 1er bébé de l’année qui a lieu chaque 31 décembre du calendrier grégorien, le groupe Lamp Fall communication célèbre aussi le premier bébé de l’an musulman en se référant à la date hégirienne du deuxième jour de Tamkharite. Cette initiative qui date depuis 2003 consiste à éveiller les musulmans, pour qu’ils sachent et s’approprient leurs propres fêtes. En outre, cette organisation qui aide les femmes enceintes à subir leur accouchement dans les structures sanitaires vise ainsi à apporter un soutien à la population, surtout dans le domaine religieux en encourageant la communauté musulmane à mieux comprendre et s’imprégner de l’Islam.
On connaissait le projet de bébé de l’année dans le calendrier grégorien. Désormais, le nouveau né de l’an sera célébré deux fois l’an au Sénégal, car il va s’y ajouter le poupon de l’an du calendrier musulman, appelé, bébé de l’Achoura (un événement religieux des pays musulmans aussi appelé Tamkharite au Sénégal, Ndlr). Le projet a été lancé, hier, dans les locaux de la radiotélévision Lampe Fall. Selon les porteurs du projet, l’esprit de cette initiative est destiné à poser un geste de solidarité à l’attention des personnes vulnérables, notamment les futures mères, et de contribuer à mieux vulgariser le calendrier musulman. «Faire connaitre à la communauté musulmane les dates historiques du calendrier de l’hégire», est parmi les résultats attendus. C’est que, d’après les initiateurs du projet, il y a des Sénégalais qui se perdent dans le calendrier musulman. «Il y a des choses que nous voyons et qui n’augurent rien de bon. Ce que nous nous engageons à combattre. Nous avons décidé de le mettre en place pour mieux faire connaitre les mois, jours et heures. La connaissance du calendrier va avec des pratiques cultuelles. Par exemple, pour le mois écoulé, il était recommandé de donner une feuille blanche. Mais cela, pour le faire, il faudrait d’abord savoir se repérer dans le calendrier religieux», indique un des organisateurs. Le bébé du calendrier musulman, baptisé, «bébé Achoura» sera donc recherché dans les structures de santé, hébergeant les porteuses de vies qui ne sont pas riches. Cela dans un esprit de solidarité, dit Baidy Thioune, un des initiateurs.
Youssouf NDIONGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *