Abus sexuels dans l’Eglise : le pape ordonne une « enquête approfondie » sur les archives au Vatica

Sa réaction était très attendue. Le pape François a ordonné samedi 6 octobre une enquête approfondie dans les archives du Vatican sur l’ex-cardinal américain Theodore McCarrick, interdit en juillet d’exercer son ministère après des accusations d’abus sexuels. Le souverain pontife affirme que le silence sur ce type d’agissements « ne peut plus être toléré » dans l’Eglise.

Une enquête en cours à l’archevêché de New York
Se prévalant de preuves écrites, un prélat italien, Carlo Maria Vigano, avait accusé fin août le pape et un grand nombre de membres de la Curie romaine d’avoir couvert durant des années les agissements répréhensibles du cardinal sur des séminaristes et des prêtres. Il s’agit de la première réponse du pape aux allégations de cet ancien nonce apostolique aux Etats-Unis. Il a choisi de le faire trois jours après le coup d’envoi d’un synode d’évêques au Vatican consacré aux jeunes.

Le Vatican précise dans un communiqué que l’archevêché de New York lui avait signalé en septembre 2017 qu’un homme accusait le cardinal McCarrick d’avoir abusé sexuellement de lui dans les années 70. Le pape avait alors ordonné à l’archevêché de New York de procéder à une enquête préalable, ensuite envoyée à la Congrégation pour la doctrine de la foi, en charge d’examiner les cas d’abus sexuels au sein du clergé, selon le Vatican. Le Saint-Siège précise qu’il fera connaître, en temps voulu, les conclusions de cette première enquête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *