Lutte : 3 mois après le combat, Eumeu Sène et Bombardier réclament leurs primes

En plus de leurs cachets, Bombardier et Eumeu Sène devaient encaisser une prime pour le «Combat royal», doté du drapeau du chef de l’État, qui les opposait le 28 juillet dernier. Lewtoo production, la structure promotrice, avait prévu 10 millions pour le vainqueur et 5 millions pour le vaincu. Près de trois mois après le combat, les deux lutteurs derrière ces primes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *