Drame de Demba Diop : il ne reste plus que quatre supporters ouakamois en prison

Les familles des victimes du drame de Demba Diop ne feront pas de sitôt le deuil de leurs proches disparus dans l’effondrement d’un  pan du mur dudit stade le 15 juillet 2017, suite à une bagarre provoquée par les supporters de l’Union Sportive de Ouakam (USO). Des onze jeunes ouakamois arrêtés après l’ouverture de l’enquête sur le désastre, il ne reste plus que quatre (4) en prison. Les 7 autres hument plus que jamais l’air de la liberté. Ils ont bénéficié d’une liberté provisoire.

En effet, d’après des sources bien au fait du dossier, El Haj Mbaye, El Haj Malick Diagne et Ibrahima Seck ont obtenu la liberté provisoire hier mercredi 17 octobre et sont ensuite rentrés chez eux. Avant eux, quatre autres Ouakamois ont obtenu la même faveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *