Accusation de Sonko sur le directeur des domaines : Pourquoi le silence des plus hautes autorités étatiques sur les 94 milliards ?

Votre devoir est d’éclairer la lanterne des 14 millions de sénégalais; et nous citoyens le droit d’être édifiés sur les 94 milliards. Et pourtant, avec cette somme, le problème serait réglé sur la polémique des étudiants exclus dans les établissements d’enseignement supérieur privé qui réclameraient quelques quinzaine de milliards. Avec cette somme, la santé, l’éducation, la dette publique, entres autres… seraient quasi résolues.

Donc, pourquoi , jusqu’à présent, il y’a un silence total des plus hautes autorités étatiques de ce cher Senegal, en l’occurrence, le Chef de l’État, le Premier Ministre, le Ministre de l’Économie et des Finances( la tutelle de la direction des impôts et domaines); voire nos institutions telles que l’Assemblée Nationale, le Haut Conseil des Collectivités Territoriales ( HCCT ), le Conseil Économique, Social et Environnemental ( CESE ), la Cour des Comptes, l’Inspection Générale d’État( IGE),…. Bref, votre silence est alarmant. Les sénégalais ont besoin d’être édifiés sur leur 94 milliards de fcfa.

Le Président de la République a été élu à 65% en 2012. Aujourd’hui, nous sommes en fin 2018. Il est le seul à pouvoir rendre compte de son bilan aux 14 millions de sénégalais avant le soir du 24 février 2019, pour un second mandat. Faisant fi à cette accusation, le directeur des domaines a le devoir et l’entière responsabilité, non seulement de se justifier pour son honneur mais aussi de situer le citoyen lambda sue cette manne financière ou cette somme colossale.

Mais, la question qui tarraude l’esprit des observateurs, aujourd’hui, est de savoir si le Directeur des Domaines, ose porter plainte pour diffamation à son ancien collégue des impôts et domaines ?

Après investigations, le Directeur national des Domaines du Sénégal n’a jamais voulu s’engager en politique. Il s’est toujours abstenu d’entrer dans l’arène. Mais, après une audience avec le chef de l’Etat Macky Sall en 2016, l’ancien Directeur des domaines de Rufisque, épinglé par un rapport de l’IGE, décide de faire son entrée en politique.

Le 15 janvier 2017, l’homme organise un méga-meeting dans son fief de Louga pour lancer son mouvement “Dolly Macky”.

L’ accusateur qui s’est dit sûr de ses dires, a saisi personnellement le procureur de la République. Et jusqu’à présent, c’est motus et bouche cousue. Qu’est-ce qui expliquerait alors ce mutisme du Président de la République, du Premier Ministre, du Ministre de l’Économie, des finances et du Plan, et du Procureur de la République ?

 

Tafa SOW

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *