La Chine va réhabiliter trois stades régionaux et rénover intégralement Léopold Sedar Senghor de Dakar, pour un coût global de 40 milliards de FCFA

Le ministre des Sports Matar Bâ compte doter le Sénégal plusieurs stades fonctionnels qui répondent aux normes imposées par la FIFA. Mais pour cela, le ministre a signé ce mardi avec la Chine une convention pour la « réhabilitation du stade Ely Manel Fall de Diourbel, Lamine Gueye de Kaolack et Aline Sitoe Diatta de Ziguinchor »

Pour un coût global de 40 milliards de FCFA, sans contrepartie, la Chine va réhabiliter trois stades régionaux et rénover intégralement Léopold Sedar Senghor de Dakar. Si les stades Eli Manel Fall de Diourbel, Lamine Guèye de Kaolack et Aline Sitoé Diatta de Ziguinchor vont subir un coup de lifting qui va les moderniser, pour le grand antre de Dakar, ce sera une transformation intégrale avec la moitié de l’enveloppe globale prévue à cet effet. En effet, plus de 20 millards F CFA seront alloués à la réfection du stade Léopold Sédar Senghor.

Le  conseiller économique et commercial de la République populaire de Chine, Han Xiao-Fei, s’est dit très satisfait de ce partenariat. «L’objectif est de faire en sorte que la population sénégalaise puisse se servir de ces stades le plus longtemps possible», déclare-t-il.

Le ministre des Sports est convaincu que ce partenariat permettra au Sénégal de se positionner pour organiser de grandes compétitions africaines et compétitions internationales. «Maintenant, il reste la conception, lancer l’appel d’offres au niveau de la Chine, désigner une entreprise qui viendra au Sénégal pour démarrer les travaux. Et cela va se faire très rapidement. J’espère qu’avant juin 2019, nous allons terminer le processus et démarrer les travaux», souligne Matar Ba.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *