Fraude sur les permis de conduire: L’Etat promet de traquer les trafiquants

Le directeur des Transports routiers, Cheikh Oumar Gaye, a affirmé, avant-hier à Thiès, que ceux qui s’adonnent à la livraison de faux permis de conduire monnayant 150 000 F Cfa seront ‘’sévèrement punis’’.

Lancé au mois d’août à Dakar, le processus de renouvellement des permis de conduire a permis de déceler de la fraude sur ces documents de transport. Il a été noté des trafiquants qui fabriquent et délivrent le sésame à des citoyens. A Thiès, l’on veut éviter le même scénario. Venu assister à la cérémonie de lancement dudit processus, le directeur des Transports routiers a tenu à mettre en garde les fraudeurs de permis de conduire. Selon Cheikh Oumar Gaye, la Direction des transports routiers entend les traquer et les traduire en justice, en cas de besoin.

‘’A Dakar, le remplacement des nouveaux documents de transport nous a permis de détecter beaucoup de faux permis. Parce que certains restent chez eux et proposent leur service aux citoyens monnayant la somme de 150 000 F Cfa pour avoir le document. Ces derniers leur ramènent souvent de faux permis qui ne sont pas répertoriés dans nos bases de données. Il existe à Dakar plusieurs coins où des faux permis sont confectionnés’’, a soutenu le directeur des Transports routiers, indiquant que ces derniers risquent la prison, en s’adonnant à cet exercice.

Cheikh Oumar Gaye de rassurer sur le fait que les trafiquants pourront difficilement opérer avec le nouveau titre de transport. Selon lui, pour avoir un vrai permis de conduire, les fraudeurs devront disposer d’une machine en bon état pour un montant global de plus de 10 milliards de francs Cfa. Car, dit-il, avec les nouveaux permis biométriques, il est ‘’presque impossible de produire des faux documents’’.

En outre, pour permettre à tous les demandeurs d’être enrôlés dans la facilité à Thiès, la Direction des transports routiers, en collaboration avec le service régional des mines, a décidé de mettre en place 5 postes afin de mieux gérer les nombreux clients, avec un temps d’enrôlement de 10 à 15 minutes.

Pour sa part, le gouverneur de la région de Thiès, Amadou Sy, a invité les Thiessois à se rendre au plus vite dans les différents centres afin de renouveler leur permis dans le ‘’temps et ne pas attendre la dernière minute pour se masser’’ devant les locaux. ‘’D’ici le 5 octobre 2019, le processus sera bouclé. Toutes les dispositions sécuritaires seront prises pour mieux organiser l’enrôlement à Thiès’’, fait savoir le successeur du gouverneur Ahmet Fall.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *