Saa Kaadior le karimiste confirme : « prison pour Macky, Mimi, Kassé, Seydou »

Face à l’« AVIS », Macky oppose un « ABUS »…Par Saa Kadior, le Karimiste le plus irréductible….Et pour Saa kadior, Macky mériterait la prison comme promis par plusieurs candidats à la présidentielle…Mais selon lui “Karim sera le moindre mal”…

Encore une fois, Macky n’est pas d’avis à respecter « l’AVIS » du Comité des droits de l’Homme. Encore une fois, Macky joue avec « AVIS » et décide d’en faire un « ABUS ».

Excusez-moi de ce jeu de mots mais le comportement de ce « prisident » est celui d’un acteur amateur contraint de jouer sa première pièce de théâtre.

La décision du Conseil Constitutionnel était transformée en « AVIS » parce que le roi avait décidé ainsi et c’était la course sur les plateaux de télévision pour justifier l’injustifiable car le Macky s’est bien doté de pseudo juristes et de techniciens du droit pour justifier ses désirs.

Je vous présente ainsi le premier de ce maillon faible qu’est notre Ministre de « injustice » Ismaïla Madior Fall, l’homme aux ciseaux qui retaille selon le bon vouloir de notre hippopotame national  réussissant ainsi à nous imposer 7 ans de calvaire à la place des cinq ans qu’il avait jurés au monde.

Que dire de ces experts démagogues, ceux qui pensent que le Sénégal finira avec l’ère Macky pour avaler toutes sortes d’impuretés se souciant peu des conséquences sur leurs progénitures.

Seydou Gueye, le prolixe qui le fait à juste raison vu qu’il a profité du Macky pour se refaire le sourire se voyant ainsi contraint de payer sa facture et il n’a d’autres outils que le mensonge. Monsieur Kassé, pour mériter son poste use de sa langue pour coller à Macky un courage mal placé « Macky Sall ne cède pas à la pression » dixit. Bien sûr !! Nous le savons bien mais il nous a habitués à s’offrir avant toute pression (le retour en grande pompe de la France en est une illustration). Pire il nous vend à des prix dérisoires, Monsieur Kassé votre Chef s’incline devant les blancs bon teint et compte utiliser le bâton pour son peuple. Ce monsieur est borgne et ne voit que la route qui mène à un deuxième mandat et croyez-moi, ce sera comme une chasse à l’écrevisse à la lueur d’une torche.

Mimi qui ne sort que lorsqu’on prononce le nom de Karim et qui en fait sa dose quotidienne de drogue tient à être cohérente avec elle-même vu qu’elle est le porte flambeau de la traque et vu que le poste d’envoyé spécial n’existe que dans le jargon du Macky, je la nomme Ministre chargé de la traque à Karim. Bref !!!

La CREI, cet instrument de torture morale, de dénigrement qui demande plus qu’il ne réponde, qui chante plus qu’il ne parle, un instrument valable seulement dans la jungle où règne la loi du plus fort prend de l’eau et en prendra à chaque fois qu’on sort du domaine privé du Macky. Vous allez me dire que l’homme en question que je me lasse de nominer a un gros bidon pour absorber autant d’eau mais vous n’ignorez pas qu’il sera évident d’aller se soulager très souvent….

L’âne obéit seulement au bâton c’est cela la vérité et cet animal n’est hélas pas du tout intelligent en plus d’être têtu. Toutefois, je ne pense pas que l’ONU manque de bâton, il doit seulement attendre qu’il exagère et nous y sommes car cette goutte fera déborder le vase.

Nous sommes à deux arrêts de la CDEAO contre la dictature du Pouvoir, trois décisions des démembrements de l’ONU et à chaque fois le même modèle de réponse. Rien n’est contraignant pour Macky tant qu’il n’a pas fini d’arracher son deuxième mandat. L’aveu est de taille quand le « Prisident » nous parle d’une possible amnistie après les élections et ainsi répondre à sa conscience qui l’accule et donner une lueur d’espoir aux organismes internationaux qui s’impatientent : conscient qu’il respectera les recommandations du Comité, il compte jouer avec le temps jusqu’à sa « réélection ».

Monsieur le Président votre défaite est certaine la question est qui prendra votre place et en spectateur averti je vous conseillerais de prier pour Karim qui sera le moindre mal pour vous. Toutefois, les ouolofs disent : «  celui qui ne veut pas laisser d’héritage risque d’avoir une fin malheureuse ». A vous de choisir…

Je suis sûr, persuader et convaincu que d’autres raclées vous arriveront en pleine figure et en plein jour, alors n’exagérez surtout pas dans vos déclarations.

Karim arrive et la bataille finale c’est le peuple qui la mènera avec lui car un procès à refaire engendre un verdict nul et sans effet. Toutes les décisions de la CREI s’effondrent comme un château de carte et soyez certain que le combat politique se mènera avant même que n’arrive la sanction de l’ONU. En attendant rêvez, délirez si vous en avez la force.

Reconnaitre ses erreurs est un acte noble mais savoir les rectifier un acte de grandeur, sauriez-vous vous dotez de ses deux traits de caractères ? J’en doute….

Saa kadior

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *