Deux mois à peine après l’inauguration en grandes pompes du centre sectoriel de formation aux métiers du bâtiment et des Tp à 3 milliards 500, les travailleurs se retrouvent sans salaires

L’inauguration en grandes pompes, le 15 octobre passé, par le chef d’État Macky Sall du centre sectoriel de formation aux métiers de la mécanique, du bâtiment et des engins motorisés, d’un coût de 3 milliards 531 millions, avait été saluée  par tous les acteurs évoluant dans les métiers informels de ces secteurs d’emploi qui y voyaient la résolution de leurs problèmes de formations et d’insertion professionnelle.

Mais, hélas, l’euphorie n’a duré, comme le dit t’on, que le temps d’une rose. En effet selon la livraison du journal Source A, le personnel qui travaille au sein de ce joyau industriel devant accueillir plus de 650 apprenants aux métiers de la mécanique automobile et aux techniques en énergie photovoltaïque en thermique et en isolation,  court depuis 2 mois, derrière son salaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *