L’Etat décaisse 8 milliards…Les étudiants du privé reprennent les cours

Les étudiants orientés par l’Etat dans les établissements d’enseignement supérieur (EPES) privés pourront reprendre les cours, à compter du 21 janvier prochain, à la faveur d’accords pour le décaissement des 8 milliards inscrits par l’Etat dans la Loi de finances initiale (LFI) pour le paiement des arriérés au titre des frais de scolarité de ces étudiants, a-t-on appris de source autorisée.

Le Cadre unitaire des organisations des établissements privés d’enseignement supérieur du Sénégal (CUDOPES) a tenu samedi matin une conférence de presse sur la dette que l’Etat reste devoir aux universités privées accueillant des bacheliers orientés dans le privé.

Les établissements membres de cette structure avaient décidé de suspendre les cours pour les étudiants pris en charge par l’Etat jusqu’à paiement de l’intégralité des frais de scolarité dus.

En réaction, les autorités en charge de ce secteur avaient annoncé fin novembre que l’Etat verserait une partie de ce qu’elle devait aux établissements concernés, afin de ramener la dette de 16 à 10 milliards de FCFA.

Finalement, les deux parties sont parvenus à accorder leurs violons. Ce samedi, dans une déclaration lue à l’occasion de sa conférence de presse, le CUDOPES a demandé à ‘’tous les EPES de rendre effective la reprise des cours à compter du lundi 21 janvier 2019 à 8 h 00’’.

Le texte dont copie est parvenue à l’APS, souligne qu’après avoir déjà payé six milliards sur sa dette, des accords ont été trouvés pour ‘’la mise en place proposée par le gouvernement du plan de décaissement des huit (8) milliards inscrits dans la loi des finances initiale 2019’’. Il a été retenu que ce plan de décaissement sera exécuté selon un calendrier précis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *