EVALUATION DE LA PRESIDENTIELLE DU 24 FEVRIER 2019 : Rewmi remobilise les troupes pour les Locales

Le coordonnateur départemental de la coalition Idy2019 a déclaré, avant-hier à Thiès, que le leader du parti Rewmi, le président Idrissa Seck, vu son âge, peut prendre part aux deux prochaines présidentielles (2024 et 2029). Lamine Diallo invite les militants et sympathisants à tourner la page et à se consacrer aux Locales de décembre 2019 et aux Législatives de 2022.

Après ce troisième revers subi par Idrissa Seck, lors de cette Présidentielle, d’aucuns affirment que sa dernière chance est passée. Mais, ceux-ci qui veulent précipiter la retraite politique du patron de Rewmi, Idrissa Seck, peuvent déchanter. Puisque, le coordonnateur départemental de la coalition Idy2019 souligne que son mentor n’est pas prêt a quitté l’arène politique sénégalaise. Il a encore, dit-il, un avenir politique. ‘’Le président Idrissa Seck avait dit que s’il était au pouvoir jusqu’à l’âge de 63 ans, il laisserait la place à quelqu’un d’autre. Donc, il n’est pas encore au pouvoir. Il est de nouveau dans les dispositions d’aller le chercher. Son ambition présidentielle reste inchangée. Il faut que ça soit très clair dans la tête des uns et des autres’’, clarifie le maire ‘’rewmiste’’ de la commune de Thiès-Nord.

Lamine Diallo déclare qu’Idrissa Seck est encore jeune et peut toujours prétendre au fauteuil présidentiel. ‘’Le président Idrissa Seck est né en décembre 1960. Il n’a pas encore soufflé ses 60 bougies. Donc, il peut se présenter deux fois de suite à l’élection présidentielle. Parce qu’il ne faut pas oublier que l’ancien président Me Wade est arrivé au pouvoir à l’âge de 74 ans, après 26 ans de combat. Son ambition présidentielle reste intacte. Il ne faut pas se tromper’’, déclare le maire. Qui s’exprimait lors d’une journée d’évaluation de la présidentielle du 24 février dernier. Une participation de la coalition Idy2019 qu’il juge ‘’très satisfaisante.’’

La présidentielle, une page déjà tournée

Toutefois le maire Lamine Diallo n’a pas caché sa déception dans la manière dont l’élection s’est déroulée. Du processus, jusqu’à la proclamation des résultats officiels provisoires par la Commission nationale de recensement des votes et ceux définitifs par le Conseil constitutionnel. Il est d’avis que la présidentielle du 24 février dernier a été ‘’biaisée’’ du début à la fin. ‘’Les 58,26% obtenus par le président réélu Macky Sall sont des résultats préfabriqués. L’élection présidentielle du 24 février dernier a été biaisée, dès le début. Le candidat sortant voulait, quel qu’en soit le prix, obtenir un second mandat. Il l’a fait. Macky Sall a imposé aux Sénégalais ses propres résultats. Sa réélection est une victoire sans gloire. Lui et sa coalition savent qu’ils ne méritent cette victoire. Ils le savent très bien’’, a-t-il lancé aux militants et sympathisants de la coalition Idy2019.

Ce faisant, il leur a demandé de tourner la page de la Présidentielle. ‘’Ce n’est pas facile à diriger, mais, il faut tourner la page et se concentrer pour les échéances à venir : les Locales de décembre 2019 et les Législatives de 2022. La coalition Idy2019 a été créditée de 20,51%. C’est une excellente performance. A nous de consolider ces acquis pour mieux aborder la présidentielle de 2024’’, déclare le premier magistrat de la ville de Thiès-Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *