GO: Nous ne sommes plus tous…..Charlie

Hé oui ! Le temps passe vite.  Vous vous souvenez encore du cri de ralliement: «Je suis Charlie» ?

C’était  un slogan créé par un graphiste français, dans les heures qui ont suivi l’attentat contre le journal Charlie Hebdo.  Il a été  utilisé le 7 janvier 2015 et les jours d’après, en soutien aux victimes. Cette phrase a été  principalement utilisée sous forme d’image ou de hashtag sur les réseaux sociaux, devenant notamment un des slogans les plus utilisés de l’histoire.

L’Afrique avait aussi chialé avec certains de ses chefs d’état en couvre-chef, qui n’avaient pas hésité  à faire le déplacement de Paris pour contenter le  matirez de l’Elysée.

Curieusement cependant, tout ce beau monde a été aux abonnés absents 4 ans âpres, lors des attentats anti-musulmans contre deux mosquées du centre-ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Pourquoi deux poids deux mesures? Mon copain, Aziz ancien chef d’état africain et toujours soudard, levé un coin du voile:

« Boy Cébé, faut quand même pas nous faire c ….. D’abord elle est où ta nouvelle Zélande? A part vous les pisse-copies, qui savent où se trouve ce pays ? Donc ce n’est pas la même chose.

La France en revanche, c’est la mère patrie, presque des cousins germains,  et à six heures de vol. Ne pas aller compatir avec nos cousins peut donc être considéré comme un acte inamical, venant des pays incapables de bénéficier de la civilisation qu’apportent les français et leurs grands groupes comme Bolloré, Auchan ou Carrefour.

C’est extrêmement inamical. Tu vois donc le topo ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *