L’inviolabilité du sang du Musulman

Ibn Mas„ud -qu’Allâh l’agrée- a dit : « L’Envoyé d’Allah -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- a dit : « Le sang du musulman est interdit, sauf en trois cas : le marié qui commet

l’adultère, l’auteur d’un homicide volontairement, et le renégat qui délaisse la communauté ». »17

17Hadith sahih, rapporté par al Bukhârî (12/201) (n°6878), Muslim (3/1302).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *