Premier ministre supprimé : Senghor et Diouf l’ont déjà fait

En 1963, alors que ses relations avec Mamadou Dia, Président du Conseil (équivalent du poste de Premier ministre), battent de l’aile, le Président Léopold Sédar Senghor prend plusieurs décisions importantes. Il organise un référendum et supprime le poste de Premier ministre. 

7 ans après, le 26 février 1970, le Président Senghor rassuré par le profil de Abdou Diouf organise un nouveau référendum et le nomme à la Primature. 

En 1981, Diouf remplace Senghor au poste de président de la République. Il va aussi imiter Senghor en supprimant le poste de Premier ministre, le 1er mai 1983, suite à la révision constitutionnelle adoptée par l’Assemblée nationale. En mars 1991, il revient sur sa décision et rétablit le poste de Premier ministre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *