Gérez la COJER

Il faut s’attendre à tout en politique,où tout est permis,sauf de se laisser surprendre

Ces mots de Charles Maurras

peuvent servir de viatique à ceux qui sont dans l’arène politique-

La Cojer (convergence des jeunesses républicaines) est, il faut l’avouer, un cocktail composé en partie de zélés et de néophytes  et pareil mélange peut à tout moment exploser. La violence et l’anarchie ne gèrent pas la Cojer.

Pour éviter les discordes ,les différends et les dissidences ,le Président de l’Apr Monsieur Macky Sall recommandait pour les prises de décisions :la concertation ,le consensus et l’équité mais beaucoup ne semblent pas comprendre le sens, la valeur et la portée de cette recommandation.

Dans tous les partis politiques les jeunes sont, il faut le reconnaître  ,les plus difficiles à canaliser et bon nombre d’entre eux parlent et agissent au nom de la démocratie terme le plus souvent ignoré ,mal compris ou galvaudé.

Pour connaître ce qu’est réellement cette forme d’organisation politique ,méditons ensemble ces paroles de Léopold Sédar Senghor qui à Kaolack disait Le socialisme ce n’est ni l’anarchie ni le laisser  faire c’est l’organisation rationnelle parceque harmonieuse de la société au service du développement de tout l’homme de tous les hommes.

La cojer doit être revue corrigée réorganisée pour ne pas donner raison à ceux qui disent qu’elle s’agrandit mais ne grandit pas

il ne faut surtout pas faire la politique de l’autruche en cherchant à nier les problèmes qu’elle a principalement à fatick et à Guédiawaye.

Récemment ,les jeunes de fatick n’ont pas pu trouver un consensus pour choisir un jeune parmi eux

Dans le département de Guédiawaye cinquième poids électoral avec ses 185.800  électeurs derrière Dakar Pikine Thiès et Rufisque les jeunes sont divisés et semblent nager entre deux eaux.

Je ne saurais terminer mon propos sans donner avec des mots wolofs un message aux membres de la cojer et aux candidats à la présidentielle de février 2019

Wax sa xalaat  ci mbir du def lu aay

Xaste ak saaga du jumtukaay

Bu defar rek neke sa jubluwaay

 

il n’est pas interdit de donner son avis

l’invective et l’injure ne doivent pas être utilisées si on n’ est mû que par le désir de bien faire

 

Ababacar Guèye

gueyeababacar51@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *