Pour un plébiscite du Président Macky Sall le 24 février prochain  

La commune de Dieuppeul Derklé fin prête, selon Birane Ngom

 

C’est un être, qui attire spontanément la sympathie et une puissante fascination sur les questions les plus profondes et les plus délicates de l’actualité politique, que nous avons trouvé cher lui. C’est aussi et surtout quelqu’un qui semble être à l’aise partout et dans toutes les circonstances dans le débat politique qui nous a menés  en compagnie de ces militants. Au finish, ils inspirent l’enthousiasme pour certains d’entres eux et pour d’autres, l’optimisme, voire  une sensation d’harmonie et d’équilibre pour le parti de l’Alliance pour la République. Cet homme politique, c’est  Birane Ngom, Ingénieur informaticien et polytechnicien, par ailleurs, directeur du Système d’informations  de la Caisse de Sécurité Sociale, et responsable politique de l’APR à Dieuppeul Derklé.

 

« Dieuppeul Derklé est presque marron- beige » soutient Birane Ngom. Selon lui, « cette localité qui était réputée être rebelle à chaque régime en place, a changé d’option depuis que nous nous sommes lancés en politique. Aujourd’hui, des militants ont gelé leurs activités parce qu’ils ne se retrouvaient plus dans le parti, sans oublier les apéristes authentiques frustrés. Ainsi, avec notre arrivée,  je puis vous dire,  sans ambages  ni trompette, que la vie de l’APR est au beau fixe, et s’il plait à Dieu, avec le travail déjà abattu, nous nous projetons vers la barre de 75% au soir du 24 février 2019 ».

 

Partant de ce constat, ajoute le jeune polytechnicien, « je lance un appel aux militants et militantes sincères, soucieux de la victoire du président Macky Sall, ici à Dieuppeul Derklé, de venir leurs rejoindre, car ce n’est pas avec des effets médiatiques que l’on arrivera à berner les gens. Pour ce responsable politique, « en trois mois, nous avons su renverser la tendance par une stratégie bien réfléchie et des actions bien élaborées qui s’articulent autour de trois axes majeurs : l’apaisement, l’intégration et l’action pour la victoire et la matérialisation de la vision du président Macky sall dans un Sénégal prospère et harmonieux ».

 

A l’opposition, Mr Ngom  soutient que « l’aboiement de cadavres politiques ne peut empêcher la caravane de la majorité présidentielle d’accoster à bon port. Aujourd’hui notre objectif est orienté vers d’autres horizons dont la réflexion est bien engagée pour la continuité du développement territorial. Nous sommes des républicains et  je ne vois pas d’ingérence  entre les actes républicains que pose Macky Sall  et la justice. C’est pour dire qu’à notre niveau, notre combat est de rattacher la république à la justice sociale, mieux, de compléter la démocratie politique à la démocratie sociale. Pour cet idéal, le président Macky Sall est sur la bonne voie ».

 

Birane Ngom de conclure : « Il faut donc arrêter de dire que le président est derrière une quelconque machination. C’est ternir même notre intelligence qui, depuis longtemps, est universellement acceptée ».

Cheikh Sow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *