Un prêtre raconte la mort de Johnny Hallyday

Le prêtre Alain de la Morandais publiera prochainement ses mémoires. Des extraits ont déjà été diffusés, comme celui qui concerne la nuit du 6 décembre 2017.

L’homme d’église était réveillé quand il a entendu le téléphone sonner, à 2 heures du matin, cette nuit-là. Le Professeur Khayat l’a appelé pour le prévenir de la mort du chanteur. En taxi, il a alors filé vers Marnes-la-Coquette, pour retrouver Laeticia, qui « tremblait comme une feuille d’automne ».

Sacrement

Il raconte: « Dans sa chambre, le gisant est couché, la tête bandée, menton relevé comme un Christ de Mantegna. Des femmes veillent. Elles se retirent et je me mets à genoux, recueilli. Le manager est là, silencieux, larmes aux yeux. Après le silence, je célèbre les onctions, en expliquant à mon veilleur la signification du rite. J’oins les yeux, les oreilles, le nez et cette bouche qui a soulevé des passions et des foules pendant tant et tant d’années ».

Une messe pour Johnny
Dans les heures qui ont suivi, le prêtre a proposé à Laeticia de célébrer une messe avant le retour de Johnny à Saint Barthelemy. Jean d’Ormesson devait être enterré le vendredi aux Invalides, alors Alain de la Morandais a évoqué Saint Eustache ou même Bercy, plusieurs jours après la cérémonie pour l’écrivain.

Aucune nouvelle
On ne rappellera jamais le prêtre. C’est par les médias qu’il apprendra que l’église de la Madeleine a été choisie. Tout a été conclu rapidement. Ce sera un grand hommage populaire, le lendemain de l’enterrement de Jean d’Ormesson. Quand Alain de la Morandais a tenté de contacter Laeticia, c’est son garde du corps qui lui a répondu, avec des mots « confus et contradictoires ». Il était censé rappeler avec plus d’informations. Il le laissera sans nouvelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *